Népal : Un tiers des Bhoutanais ont été réinstallés
29 octobre 2010

Préparer les communautés à des solutions durables, camp de Shanyarima, Népal oriental, (Peter Balleis SJ/JRS)
Cela fait plus de 20 ans que 105.000 réfugiés bhoutanais d'origine Lhotsampa ont trouvé refuge au Népal.
Rome, le 19 octobre 2010 – Plus de 36.000 réfugiés bhoutanais ont été réinstallés dans des pays tiers. C'est ce que révèlent de récentes statistiques du gouvernement népalais. Ceci représente une augmentation substantielle pour les 20 derniers mois. Depuis janvier 2009, 28.000 réfugiés bhoutanais ont été réinstallés.

La grande majorité de ceux qui ont bénéficié d'une réinstallation -31.133 personnes – ont été accueillis par les Etats-Unis ; l'Australie et le Canada en acceptant quelque 2.000 chacun. Le restant est parti pour le Danemark, la Nouvelle-Zélande, la Norvège et le Royaume-Uni. 11.732 réfugiés acceptés par des pays tiers sont en attente de départ.

Au 30 septembre dernier, il y avait 75.671 réfugiés dans les divers camps, pour un total initial de 111.000. La population bhoutanaise devrait passer à 71.000 personnes d'ici à janvier prochain, à 55.000 en janvier 2012 et à 30.000 en janvier 2013. A partir de ces données, le JRS pense que le programme des rapatriements continuera en 2014.

Les réfugiés ont été divisés en deux catégories : ceux qui privilégient la réinstallation et ceux qui sont d'accord pour le rapatriement. D'après des statistiques concernant la réinstallation, en date du 30 septembre moins de 20 pour cent de la population bhoutanaise réfugiée vivant dans les camps du Népal oriental n'avaient toujours pas exprimé le désir d'être réinstallés dans un pays tiers. La plupart des personnes constituant ce groupe espère toujours pouvoir rentrer un jour chez eux.

Des années d'attente

On espère que les ordres en provenance d'Australie en novembre, du Canada et des Pays-Bas en octobre et des Etats-Unis en novembre, fixeront des dates pour le départ de ceux qui ont été acceptés par ces pays.

Cela fait plus de 20 ans que 105.000 réfugiés bhoutanais d'origine Lhotsampa ont fui le Bhoutan et trouvé refuge au Népal en passant par l'étroit couloir situé en territoire indien qui sépare les deux pays. Les Forces de Sécurité indiennes ont escorté les réfugiés jusqu'au Népal. Les autres réfugiés vivent dans les sept camps gérés par le HCR  qui se trouvent dans deux districts du Népal oriental. Un tout petit nombre essaie de survivre en Inde tant bien que mal.

Au fil des ans, le Népal et le Bhoutan ont engagé des négociations bilatérales pour résoudre cette question. Les résultats, qui ont été rendus publics en juin 2003, montrent que seuls quatre pour cent des personnes concernées ont obtenu le droit à un retour inconditionnel, 71 autres pour cent peuvent retourner à condition de remplir des conditions draconiennes, comme par exemple réussir des tests de langue et accepter de vivre dans des hébergements spécifiques, etc. Suite aux remous qui ont agité certains camps, le gouvernement bhoutanais a suspendu le processus au nom de la sécurité.






Press Contact Information
Mr James Stapleton
international.communications@jrs.net
+39 06 6897 7465